Chapitre 2 : Soutien

Aller en bas

Chapitre 2 : Soutien

Message par Darkness le Lun 11 Juin - 21:13

??? : Un coup de téléphone ? Tu va parler à qui ?

Tom : A ton avis ?

??? : Si je le savais, je ne te le demanderais pas

Tom : Je vais téléphoner à la seule personne qui est capable de me faire sourire quand ça va mal

??? : Mais elle habite pas à côté

Tom : Je sais, mais bon ...

Je me dirige alors vers ma chambre où je sors mon téléphone. Lorsque je le regarde, je m'aperçois que j'ai reçu quelques SMS. Je les lis donc.

SMS 1 : Courage mon grand, je sais que c'est dur, mais faut que tu tiennes le coup.
Randall

SMS 2 : Tom, je ne sais pas ce que c'est de ressentir un chagrin comme le tien, mais je suis de tout coeur avec toi.
Nattie

SMS 3 : Si jamais tu as besoin du moindre truc, hésites pas à me filer un coup de téléphone, je suis pas loin.
Phil

Je suis soutenu, ça fait plaisir à voir. D'un coup, je me rappelle du morceau de papier que j'ai ramassé avant de descendre. Je le prend, et compose le numéro qui y est inscrit. Je tombe sur le répondeur, sans nom, et je laisse un message.

Tom : Je veux savoir à qui j'ai affaire. Envoyer moi un message lorsque vous entendrez ceci.

Je raccroche. Je jette le papier, et compose enfin le numéro que je voulais.
Trois sonneries retentissent, et enfin, j'entends cette voix.

Voix féminine : Tom ?

Tom : Salut ...

Voix féminine : Attends, ne dis rien. Tu veux parler au sujet de Céline ?

Tom : Tu lis dans mes pensées

Voix féminine : Je te connais depuis assez longtemps. Alors, dis moi tout. Tu ne fais rien d'idiot au moins ?

Tom : Non ... Du moins, pas encore

Voix féminine : Tom, écoutes-moi bien, tu ne va rien faire d'idiot, tu ne va rien tenter de malsain, compris ?

Tom : Tu ne pourrais pas savoir s'il me venais à l'esprit de faire quoi que ce soit, de là où tu est.

Voix féminine : Tom ... Ce week-end, il y a Extreme Rules, dans ta ville ... Je viendrais de Denver ... Je pourrais séjourner chez toi ?

Tom : Si tu me laisse assez de temps pour te préparer la chambre d'ami

Voix féminine : Tom, enfin, on à passer l'âge de faire les hommes d'un côté et les femmes de l'autre. Et puis ça me permettra de garder un oeil sur toi.

Tom : Ok ... Je te préparerais un lit d'appoint dans ma chambre.

Voix féminine : Un lit d'appoint ?

Tom : Tu ne va quand même pas dormir par terre

Voix féminine : Tu as un grand lit, non ?

Tom : Euh ... Oui ...

Voix féminine : Affaire réglée. J'arriverais donc ... Demain

Tom : Demain ? D'accord ...

Voix féminine : Tâche de ne pas faire le con d'ici là. Promis ?

Tom : Promis

Voix féminine : Alors à demain Tom

Tom : A demain ...

Je raccroche. Elle arrivera donc demain. Mais quand, demain ? La connaissant, elle serait capable d'arriver à 9h du matin. Je remue la tête pour sortir de mes pensées, et redescend calmement. Mon coloc' arrive directement vers moi.

??? : Vu le temps que tu as passé dans ta chambre, elle à décrocher, et vu la tête que tu fais, elle va venir ici. Quand est-ce qu'elle arrive ?

Tom : Demain

??? : Demain ?! Mais, ça fait vraiment court ! Et pour Smackdown, comment elle va faire ?

Tom : Me dis pas que t'as oublier ... Ah oui, tu n'est allé à Smackdown qu'une fois ... Je te rappelles que c'est enregistré

??? : Ah oui c'est vrai, tu sais ça commence à faire un petit bout de temps.

Tom : Bref.

??? : Attends voir ... Ton visage, tu as une expression étrange ... Un soucis ?

Tom : Non, une surprise plutôt

??? : Un rapport avec ...

Tom : Ouais. Elle veut pas de la chambre d'ami

??? : Elle veut dormir où ?

Tom : Dans ma chambre

??? : Je vais te chercher le lit d'appoint

Tom : Pas la peine

??? : Tu va pas la faire dormir par terre ! Tu va dormir sur le canapé ?

Tom : Non, je reste dans mon lit

??? : Et elle ?

Tom : Aussi

??? : Humm ...

Il esquissa un sourire et réprima un rire à ce moment

??? : Essaye de garder « la tête sur les épaules »

Tom : Ça n'a rien de drôle, Shawn !

Shawn : Roh, j'essaye de te détendre !

Tom : J'ai vraiment l'air d'avoir envie de me détendre ?

Shawn : T'en aurais besoin

Shawn commençe à monter les escaliers, et j'en fait autant. D'un coup, il se dirige vers ma chambre

Tom : Hé, tu va où !

Shawn entre dans ma chambre et se dirige vers ma vitrine, où j'entrepose ma collection de couteaux. Shawn commence à vouloir ouvrir la vitrine

Tom : Ne touche pas à mes couteaux !

Shawn : Je peux pas te les laisser. Dans ton état tu pourrais faire une grosse connerie !

Tom : Je ferais rien

Shawn : Je te crois pas

Tom : Je lui ai promis de ne rien faire

A ce moment précis, je regarde Shawn dans les yeux, il y lit ma sincérité, et cesse de pousser ma vitrine. Il se rapproche de moi, et me met une tape amicale sur l'épaule.

Shawn : Bon ça va. Je sais quelle importance à ta parole à ses yeux et à quel point sa confiance est importante pour toi.

Tom : Fais moi confiance Shawn, je ne pourrais pas trahir ma promesse envers elle

Shawn : Je n'en doute pas une seconde. Bon, je vais faire un tour dans le jardin, me poser devant le ruisseau. Tu viens ?

Tom : J'arrive ...

Une fois Shawn partit dans le jardin, je range mon couteau, celui qui était dans ma poche, celui avec lequel je me suis tranché, dans ma vitrine. On peut encore voir le sang sur la lame. Je me rend ensuite dans le jardin pour rejoindre Shawn. Je m'assied dans l'herbe, à ses côtés.

Shawn : Tom, tes pensées ne sont pas innocentes. Tu ressent quelque chose pour elle.

Tom : Ne dis pas n'importe quoi ... Mon seul amour s'est envolé avec Céline ...

Shawn : Je ne crois pas, je suis sûr qu'en toi, tu as encore la force d'aimer, mais tu ne te l'avoues pas ...

Tom : Ce n'est qu'une amie ... Une bonne amie ...

Shawn : Une bonne amie qui veut dormir avec toi dans ton lit. Je ne dis pas ça pour rigoler, j'ai le sentiment qu'il y a un truc entre vous

Tom : Bon allez Shawn, ça suffit ...

Shawn : N'ignore pas ton coeur, ne lutte pas contre tes sentiments, c'est tout ce que je te demande.

Je préfère ne pas répondre. Je me contente de regarder le ruisseau, au moment où une petite plaque de glace passe, à la dérive de ce léger flot. Tout à coup, je ressent un frisson, mais pas de froid. Je lève ma manche, et regarde ma plaie. Et forcément, c'est le moment où Shawn s'en aperçoit.

Shawn : J'espère juste qu'elle croira pas que tu t'est fait ça aujourd'hui

Tom : Je sais pas pourquoi, mais je sens que je vais me faire souffler dans les bronches demain.

Shawn : Et pas qu'un peu

Il commence à se faire tard, nous avons passer l'après-midi à parler et à regarder le ruisseau. Le soir tombe, le frais arrive rapidement et une odeur de sapin embaume l'air extérieur. Pourquoi de sapin ? Aucune idée. Shawn et moi décidons de rentrer. Pendant que Shawn mange, je reste devant le feu avec un chocolat chaud. Je reçois un appel. C'est le numéro qu'il y avais sur le papier.

Tom : Ouais ?

??? : Tom ! Qu'est ce que t'as foutu à Metz !?

Tom : Vincent ?!

Vincent : Je te préviens que le jour où je te revois, tu va en prendre pour ton grade !

Tom : La ferme ! T'as beau être mon père, je fais ce que je veux de ma vie, de mon corps et de ma volonté de mémoire, alors tu me fous la paix !

Je raccroche directement. Je me remet à regarder le feu. Les flammes ondulantes aux couleurs chatoyantes dansent comme les cheveux de Céline lorsqu'elle courait ... Mais aussi comme les cheveux d'...
avatar
Darkness

Messages : 43
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 23
Localisation : In Hell

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum